• image description
  • image description
  • image description

Savoir faire exceptionnel

Situé à Sorbets d’Armagnac, le vignoble est planté sur des coteaux à pentes douces dont les sols sont denses en sables fauves et en boulbènes qui caractérisent les très grands terroirs du Bas Armagnac. Les 105 hectares de vignes sont conduits en agriculture raisonnée, respectueuse de l’environnement.

Tous les ans, 600 brebis dispersées entre les rangs de vigne, produisent des fumures organiques naturelles nécessaires à ce mode de culture mis en place précocement.
Le partenariat qui a été scellé avec Joseph Cazette, le « berger de Laubade » depuis 1999, est unique en son genre et contribue à l’équilibre de l’écosystème du vignoble et des sols.

Le Château de Laubade est une des très rares propriétés cultivant les quatre cépages traditionnels de l’appellation.

L’encépagement du Château de Laubade est tout en équilibre avec 47% d’Ugni Blanc, 30% de Baco 22A, 15% de Colombard et 8% de Folle Blanche. Avec plus de 30 hectares de Baco, Château de Laubade défend avec ardeur le cépage le plus emblématique de l’Armagnac. C’est ce cépage qui donne le pédigrée des grands bas armagnacs ainsi que leur capacité à se bonifier au contact du bois durant de très nombreuses années. Le Château de Laubade cultive aussi d’autres cépages comme le Plan de Graisse, la Clairette de Gascogne ou le Meslier Saint François, à titre expérimental.

** DES HOMMES AU SAVOIR FAIRE UNIQUE

La distillation « maison » est parfaitement maîtrisée. Elle permet de mieux extraire tous les arômes des vins issus de la propriété. Château de Laubade possède son propre alambic qui a été spécialement fabriqué sur mesure en 1974 ; ceci lui garantit une totale autonomie pour distiller sur place tous les vins, au meilleur moment et cépage par cépage. L’art de la « simple distillation » est assuré par une équipe hautement expérimentée, sous la supervision du Maître de Chai.

Il apporte tous les soins afin de garantir le meilleur élevage des eaux-de-vie, exclusivement en fûts de chêne de Gascogne.

Là encore, Laubade cultive sa différence puisqu’elle est la seule maison en Armagnac qui fabrique ses propres fûts. Les chênes de plusieurs forêts de Gascogne sont sélectionnés sur pied, puis séchés à l’air libre durant trois ans ou beaucoup plus, et enfin confectionnés sur mesure par un tonnelier dédié.

** UNE MAÎTRISE ISSUE D’UNE LONGUE EXPERIENCE

Le Maître de Chai de Laubade élève chaque eau-de-vie séparément dans plus de 3000 fûts de 400 litres répartis dans sept chais de vieillissement : ce stock, indispensable pour élaborer les plus grandes eaux-de-vie, est aujourd’hui le plus important de l’appellation.
L’œuvre d’élevage des eaux-de-vie d’Armagnac nécessite beaucoup d’expérience : entouré des membres de la famille Lesgourgues, le Maître de Chai décide des choix d’aération des eaux-de-vie et de leur assemblage lorsque le vieillissement est abouti.

La date de mise en bouteille et le numéro de lot sont inscrits systématiquement sur la bouteille garantissant ainsi une totale traçabilité de l’eau-de-vie.
Les plus vieux armagnacs, distillés avant 1930 sont conservés dans des dames- jeannes, dans une pièce fortuitement nommée « le Paradis ».