• image description
  • image description
  • image description

MÉCÉNAT AU CHÂTEAU DE LAUBADE

Stéphane Hazera
Les signes cardinaux

Le domaine invite à un parcours sensuel dès l’entrée, lorsque foulant l’allée qui mène au château, on remarque des poèmes gravés sur des plaques de cuivres qu’arborent élégamment les platanes encadrant le chemin. Ces plaques représentent le contour de Laubade. Stéphane Hazera, l’artiste-plasticien qui a réalisé ce bel équilibre, a aussi planté cent piquets d’acacia ; sorte de signaux aux quatre couleurs qui symbolisent les quatre orients. Le regard embrasse facilement les extrémités de la propriété, courant même au loin jusqu’au pied des Pyrénées. La délimitation du domaine n’est de cette manière pas matérialisée par des clôtures ou grillages qui enfermeraient le château dans un espace clos, sorte de refus au monde. Le personnel du château avait d’ailleurs exprimé le souhait de ne pas clôturer le domaine. Il s’agit d’une communauté intégrée naturellement dans un environnement particulier. C’est le principe du mouvement « Land’Art » dont Stéphane Hazera revendique l’appartenance. Ce mouvement relie intrinsèquement la création artistique à l’environnement de l’artiste.